Tous nos juristes maîtrisent aussi bien l’anglais que le français – les deux principales langues en Afrique.